Invocations et entrecôtes

Une petite fournée pour le donjon entre deux étapes de projets shadowinquisimunda (dont une table qui me donne déjà des sueurs). Au menu pas mal de démons, des trucs qui prenaient la poussière et des acquisitions plus récentes, on avance donc sur tout les fronts!

Petite photo d’famille avant de passer au détail…

Une monstroblatte géante pour Frostgrave, à la base une fig D&D prépeinte moche. Rien de fou, la gravure fait presque jouet mais ça fait office de, un peu comme du bones mais en moins bien (oui quand même). J’pense reprendre deux trois trucs dans cette gamme, notamment certaines créatures improbables qu’on trouve que dans les univers de châteaux fort et gros lézards.

Un peu d’bétails pour peupler un extérieur. Trois figs oublié issues d’une extension v1 de Dust Tactics. Des échelles variables mais des sculpts honorables, exécutées en quelques heures. J’aime bien faire des animaux, une ou deux docs et un peu d’aléatoire suffisent pour un rendu rapide et correct.
Un Dragon Ogre et un Troll de Pierre comme j’aime, période 90 de mes débuts. Le but pour le troll était de l’intégrer aux deux autres que j’avais déjà fais un an auparavant. Le grosgros centaure du chaos est une purge à photographier mais m’a permis de tenter des bronzes bien sombre, et j’ai réussi mon jet d’volonté pour pas le noyer sous l’oxydation vers de gris.
Des Horreurs 90’s de Trish Morrisson, je me ferais bien le pinceau sur les versions précédentes de Kev Adams mais celle ci sont quand même cool. Pour les plus jeunes, deux Horreurs Bleues poppent quand on en bute une Roses, si c’est fendard, ça faisait moins rêver quand on voulait un régiment de vingt roses (donc quarante bleues potentiellement). Je suis content des bleues, mais j’aurais dû plus contraster la rose en diluant plus mon lavis de base, pour avoir plus de blanc par transparence.
Ici une approche plus expérimentale (pour moi) avec un Sanguinaire et un Portepeste dans leurs dernières versions plastoc. J’ai essayé d’bosser un style un peu blanchistu avec de nombreux lavis et des teintes désaturées. Des mélanges dans le frais de lavis rouge, violet, bleu, noisette et vert sur base écru sale pour le sanguinaire, au final j’aime bien le rendu mais je trouve que ça ne correspond pas assez à un démon du meurtre et du sang. Pour le Portepeste je suis plus convaincu, des violets pâles sur fond de chair malade, en me retenant d’en faire des caisses avec le sang, le pus et tout les trucs qui coulent.

Le dos du sanguinaire pour voire les alternances de lavis précités, et la rechute de vers de gris sur la lâme de la peste.

Voilà vite fait quelques démons pour les événements aléatoires de Mordheim, deux trois grosgros parce que j’adore ça, et des steacks sur pattes qui me rappellent que je manque un peu de population civile médiévale. Faudra que je règle ça vite…

Ol Sweatin Ad

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s