Rencontre aléatoire (de ruche)

Je reprends le principe mais dans un référentiel plus grim dark millenium du futur de l’humanité où la paix s’est perdue dans un caniveau. Une petite série de sales trognes peu recommandables et de créatures dégénérées (ou l’inverse) qui vont commencer à peupler le bestiaire du projet ruche.

Le but au départ était d’attaquer le pool de mercos pour Necromunda, puis ça à dérivé un petit peu pour poser quelques mobs, puis même finir quelques décors.

Quelques R.T.I. (ceux qui n’ont pas cette référence je leur parle plus jamais!), parce que la vermine ça traîne partout, même dans la pile de trucs à peindre. J’ai traité leur peaux différemment en ombrant de la chair pâle au bleu, teinte répercutée dans la fourrure.

Deux Voraces et un Scarab, c’est peint très vite mais c’est fait. Des réfs middlehammer qui trouvent parfaitement leur place au sein d’un système d’escarmouche.

L’occasion de donner du boulot à certains civils (ils étaient prévus pour ça), j’ai torché une paire d’engins de chantier sur base de Sentinelles GI.

C’est plus peint niveau décors que figs, mais ça ajoute du vivant à la table et ça pourrait servir pour des scénars. Je dois l’idée de conversion de la deuxième à un confrère des internets nébuleux et insondables (au sein desquels s’est perdu à tout jamais son nom), et je réfléchis à des idées d’objectifs à trimballer avec ça (genre les batteries à plasma du kits de conduites).

Viennent enfin les mercenaires, avec un Toubib Clandestin et un Coureur de Dômes. Le premier provient d’une Core Box 40k et se suffit en l’état, malgré sa fonction originelle de pilote, son uniforme et sa valise à échantillons m’on fais le destiner à une carrière médicale. J’ai un peu foiré les fioles, mais je peux toujours les repasser plus tard (genre!). L’autre est un gros scratch de fond de boîte à rabiot, et j’aime bien le rendu malsain et crade que j’ai pu lui donner.

Une bonne inspiration actionner 80’s est à l’origine de cet Expert en Munitions (ou Cartouchier je ne sais plus). J’ai réuni le maximum de douilles que j’ai pu trouver aux quatre coins de mes boites à rabiots, et tenté de tout coller ensemble. Une fig un peu chargé mais je pense qu’elle traduit assez bien sa fonction.

Et trois ptites raclures de fosse bien cool. Prévue pour faire du Rebut de la Ruche, je me suis vraiment éclaté sur ces modèles, du montage à la peinture. Du gros scratch qui va me servir de porte d’entrée vers du Inquisimunda, avec tout ce que ça implique de conversions et de mise en couleurs particulières. Je vous laisse le soin d’essayer de tracer les différentes pièces qui composent ces trois crottes de nez, pendant que je retourne jouer de la pince coupante sur des grappes!

Ol Golden Ad

Publicités

Gnose et anthropophagie

Même défi que l’année dernière, je me rends compte à trois semaines de l’événement que j’aimerais bien poser une petite compo Conf’ si jamais ça tournoite à Lyon. Les Drunes sont la deuxième armée que j’ai collectionné, et j’ai toujours été très fan des réfs de cette gamme (en même temps des barbares qui mangent les gens, c’est stylé comme bg!). Comme je m’y suis pas remis depuis l’année dernière, c’est une liste pas subtile pour un sous à base de poutre. En même temps avec un format léger à 200 pts on peut pas non plus aligner une multitude de combos.

Une team qui m’aura donnée bien du fil à retordre, on sent bien que c’est pas le même niveau de sculpture que les Wolfens 1° ed de l’année dernière. Mais même quinze ans après ces figs on toujours autant la classe. Je suis pas encore sur de mon schéma, mais fallait avancer, alors j’ai testé pas mal de choses.

Après plusieurs test j’ai abandonné les peaux sombre avec les armures en NMM, je voulais aller vite et donc traiter du TMM. J’ai repris les peaux malades que j’utilise pas mal en ce moment, en poussant un peu plus l’ombrage. Les cuirs sont sombre et désaturé, et j’essaye de caler une tonique de rouge pour venir balancer tout ça. Et puis ces p***** d’armure, que j’ai voulu traiter en bronze vieilli (genre quand t’es accro à ton pot de Nihilakh), mais en plus d’être chronophage ça c’est pas révélé très lisible.

Bon j’en suis quand même content, et ça permet aussi de se lâcher sur les socles (après mes socles génériques des projets donjons et ruches) , même si j’ai un peu abusé sur les herbes vertes. Mais ça ira bien avec mes Wolfens et les décors TTW que je peindrais en 2025 si tout va bien.

Trois Archers toxique. Bien que la compo n’en compte que deux j’allais pas en laisser un version métal pour me casser la tête des mois plus tard à me demander comment j’avais fait. Le foulard marche pas trop mal comme ça, j’ai pas osé ajouter de motif, les détails sont déjà assez lourds à l’œil.

Deux Karnaghs, dans mon souvenir j’aimais bien les jouer (moins que les Formors quand même). C’est leurs armures qui m’en ont vraiment fait baver, elles sont bien belles et je ne leur rends pas justice, mais ça fera le taf (comme je dis à chaque fois…).

Gwahyr, encore un cauchemar à photographier ce genre de pose! Sur celui ci je suis content de l’armure, et l’épée est censée figurer l’item que j’aime équiper sur lui, une lame de glaise magique (ça fait pas vendeur comme ça mais ça peut marcher).

Le gros thon de la compo, un Pillard Drune. Dans un jeu d’escarmouche la cavalerie ça tâche, surtout en petit format (sans parler des abus massif de stéroïdes, humain comme animal). J’ai essayer de travailler le percheron comme un cheval primitif de Przewalski, le côté carnivore en plus. Bizarrement cette fig était plutôt rapide à peindre malgré la surface.

Une petite compo de plus pour OctoGônes, je serai un peu triste si je les joue pas. Je vais les reprendre un poil, je viens de voir sur les photos un pet sur une épée et les crânes des socles qui ne sont pas finis.

J’en croiserai peut-être à la convention, hésitez pas à taper l’carton, on pourrait même pousser du plomb, on sait jamais!

Ol Basin’ Ad

Guerre de gang Arbitrator

Parce qu’à mon avis il en faut une sacrée paire pour demander ses papiers à un Goliath équipé d’une clouteuse industrielle, une team de Space CRS un peu musclé me semblais nécessaire pour faire régner la loi et l’ordre dans les désolations de rouilles.

Un bon taf de conversions pour toute l’escouade, ça faisait longtemps que j’avais envie d’utiliser l’équipe humaine de BloodBowl pour en faire des représentants des forces de police, et en voyant les magnifiques versions du Blog des Kouzes, j’avais enfin la solution pour les têtes. Les bras proviennent du kit de Néophytes Genestealer, et le reste à des origines diverses, grâce à quelques années d’addiction au plastique gris des Gros Woleurs. Je penses d’ailleurs que c’est ce qui me séduit le plus avec ces gammes, la modularité et la surabondance des pièces qui permettent de mener à bout ce genre de projet (vu que je quiche pas mal en sculpture…).

Lire la suite

Guerre de gang Ruchiers

Pas un gang cette fois mais une petite fournée de civils pour le scénar « du grabuge en centre ville » de GW3, ou pour commencer à meubler une table de Rogue Trader et/ou une partie de Dark Heresy.

Une tripoté de conversions avec des rabiots de toutes origines, avec une thématique plus ou moins industrielle pour coller à ma table (bien qu’en terme d’ambiance ça ne corresponde pas du tout à une zone d’habitation). La peinture est encore une fois exécutée un peu vite, ce ne sont pas les figs qui sortiront le plus souvent. Lire la suite

Guerre de gang Culte Genestealer

La révolution ne sera pas un diner de gala, avec ce quatrième gang pour Necromunda, des révolutionnaires cultistes Genestealers. Un batch de réfs tellement cool que je n’ai même pas eu le goût de faire des conversions, chaque figs étant vraiment bien foutue et visuellement très efficace.

Une grosse team de 18 pièces. Tout n’est pas jouable mais à la base c’était plus pour Inquisimunda, entre temps le roster est paru dans un WD. Comme j’ai horreur d’essayer de refaire un schéma après coup (et que je suis bien balaise pour me rajouter du taf), j’ai peins tout le lot, ça pourra toujours servir (ou pas, comme pas mal de truc dans mes collections). Lire la suite

Guerre de gang Van Saar

Une troisième bande qui tombe face à la puissance chromatique du pinceau estival! Une team Van Saar (ben ouais comme le titre!) pour un de mes potes de jeu, ça le changera de jouer avec des gommes.

Je suis parti sur un schéma rapide et efficace, ça me change des fu****g Eshers. Jaune pétant, pour plusieurs raisons. C’est une couleur que je n’utilise que rarement et que je ne suis pas sûr de maîtriser, du coup les petites équipes Necro sont idéales pour tester ça. Ça permet aussi d’avoir des figs bien visibles sur le board parfois un peu chargé. Et dernièrement ça me permettait le ptit délire d’intégrer au schéma les flingues en Nerf 1º éd, ça promet des belles batailles de fléchettes en mousse quand il affronteront la team d’un autre pote et ses Orlocks aux Nerf bleu et orange. Lire la suite

Guerre de gang Esher

Deuxième bande finie, j’hésite entre les Greluches ou les Grognasses vu comment j’en ai sué pour les terminer. Ces figs sont superbes mais un bon calvaire de détails, et j’avais pas très envie de les peindre à la base, donc finitions à l’arrach et photos pourries.

Je suis partis d’un schéma tiré d’une illustration des bouquins (et j’aurais deux ou trois mots salés à sortir sur l’utilisation d’actuellement quatre livres pour jouer!), celle des Wyrd Sisters. Si j’ai su m’en tenir à mon schéma pour les fringues et les guns, c’est partit en cahuètes direct avec les peaux de bêtes et les coupes de punks, technicolor dans ta gueule et tout et tout! Lire la suite

Guerre de gang Goliath

Mon premier gang pour Necro, sachant que je ne sais pas me contrôler et que je suis parti pour m’en taper une tripotée. Du coup je commence dans l’ordre avec ceux de la core box, les Eshers sont sur l’établi.

Je les appelle affectueusement « les Gros Cons », faut se farcir leur stat d’intel’, et il ont quand même pas des tronches de thésards. Les socles reprennent les pigments de ma table dédiée, et j’ai voulu un schéma très classique. Rouge et métaux pour les armes et armures, noir pour le cuir (hooou, z’ont failli porter la moustache), et peaux maladive et pâle du sous monde. C’est peint relativement rapidement, le gang que je veux jouer sera le dernier à sortir (les fourbes Delaques), et j’en ai déjà pas mal en attente. Les petits numéros à l’avant ont pour double fonctions l’identification et l’orientation. Lire la suite

Petits décors 40k

Mais long à peindre bordel. Afin de garnir de façon descente notre table de Necro je viens de me colleter quelques petits objets qui font qu’un décors prend vie. Du coup c’est toujours un peu particulier à peindre, et ce que c’est du décors ou de la fig, ça se traite à la chaîne ou pas, putain je dois ouvrir un pot pour un éclaircissement dont personne n’aura jamais rien à foutre?! Bon ça se fait au final mais c’est pas le même sentiment de complétion que de la fig, et ça rend pas le même volume qu’un bâtiment.

Un échantillon non exhaustif des dites pièces, ça vient de plusieurs sources et comme le reste de la table ça a un peu pris la rouille. Lire la suite

Royaume de la mort monstres 4°partie Gens du soleil

Bon j’ai bien conscience que ce n’est toujours pas un article au sujet du 41ème millénaire, mais mes pinceaux on glissé par inadvertance sur un de ces monstres qui déborde d’un carton rempli de cauchemars au fond de l’atelier. Le fait d’avoir finalement fini une campagne des lanternes n’y est pas non plus étranger, il me tarde de me relancer dans cet univers sombre, terrifiant, addictif et surtout chronophage.

J’attaque ma vague 1 avec le Suntalker et le peuple du soleil, ainsi que tout le matos qui va avec. Donc une extension seulement, je pense les gérer comme ça pour éviter la saturation, à savoir que sur ce système, on doit ajouter au traditionnel montage/peinture quelques étapes dont le forage, l’application des aimants (à faire consciencieusement pour éviter tout regret éternel), et les retouche une fois l’équipement dégrappé (quand on voit la taille des pièces la peinture sur grappe s’impose). Lire la suite