OmbreTour

Rien d’original dans cette publication, tel un mouton figurinistique j’ai suivi le troupeau pour aller gaiment me faire enf…., refourger une boîte de Shadespire, comme tout bon accrodépendant GW (Gwos Woleurs) qui se met à trembler sans sa dose de grappe plastique hebdomadaire. Comme je suis pas bien malin, début de peinture avant test, en mettant de côté mon travail sur KDM. Ça n’allège pas le planning, mais ça fait un ptit boulot qui donne le sentiment qu’on fini certains trucs (des fois).

Bon au moins on est tous d’accords sur le thème: Baston!!! C’est pas original pour un rond mais ça fait pas de mal d’avoir des figs bien expressives et dynamiques (sauf le chef Stormbouse poseur frimeur). Lire la suite

Publicités

Royaumes de la mort monstres 1° partie

Bon difficile d’avancer sur quoique ce soit ces temps ci, je suis retombé dans un de mes vieux travers, le cumul de différents projets en même temps. Des Gobelins d’la Nuit old school, l’accumulation d’grappes pour Shadowinquisimunda, une table industrielle et Shadow Spire qui pointe le bout d’son nez (et Necromunda qui revient) Mais au milieu d’mes expérimentations aux pigments s’est posé comme une brique un monolithe noir satiné des plus classe. J’ai reçu Kingdom Death Monster 1.5, peut-être le KS que j’ai le plus attendu, et force est de constater que ça en valait la chandelle. On arrête tout ce qui est en cours et on se retrousse les manche pour une expérience ludique au delà de toute comparaisons.

Premier jet, les quatre survivants du prologue, deux quarries et deux némésis, de quoi déjà passer quelques heures de jeux fantastiques. Lire la suite

Olds orcs never lose it

Ça fait un moment que je n’avais pas pu écrire, la faute à des projets croisés qui se chevauchent et qui font qu’on en finit pas un seul. Mais je suis venu à bout de ces morceaux d’plombs qui remontent du fond des âges. Bon d’accord pas si vieux que ça, mais quand même, je les range avec les Trolls de Pierre dans mon échelle nostalgique à figurines, et j’me suis esquinté les yeux deux décennies sur les pages Heavy Metal avant de m’les offrir. Des Orques GW début millieu 90, Alan Perry et Kev Adams (que du bon) à la sculpture, et j’ai un ptit début d’bande qui me fait bien marrer…

Du coup je vais être obligé de mettre la main sur quelques troopers de la même période pour suivre leurs ordres. J’adore quand j’arrive à m’autobaiser le planning volontairement. Pour la peinture, beaucoup de techniques très classique, mais une vrai remise en question pour les peaux (vertes ici) ou je suis parti de ton blancs et jaunes avant d’assombrir graduellement à grand renfort de glazes et de lavis. Et puis la petite cerise que de s’essayer au bouclier dans la plus pure tradition Warham’, j’crois que je viens d’trouver un nouveau truc qui m’excite bien à peindre (c’est vrai que ça manque! (compteur autobaise 2)). Lire la suite

Murmures et hurlements

Une session très rapide qui m’a bien fait voyager dans le temps. Ça fait longtemps que je rêve de ressortir mes kilos de plombs Rackham pour leur rendre les honneurs qui leurs sont dûs. Non content d’être (selon moi) une des plus belle gamme jamais éditée, Confrontation est également un des jeux auquel j’ai le plus joué, et au sujet duquel j’ai le plus de souvenirs. L’année dernière je m’étais promis de monter une compo pour le tournoi d’Octogones, un an c’est large, j’ai donc tout naturellement repensé à ça deux semaine avant la date fatidique. Branle bas de combat et sous couche, en une semaine j’ai réussi à gérer ça.

C’est pas opti, je n’ai pas relu les règles, c’est juste une simple liste à 200 pts sur le tas avec les modèles sur lesquels j’avais le moins de taf de récup. Sur les huit armées qui trainent dans mes cartons, la faction Wolfens d’Yllia est celle de mes premières armes. Une meute de gros loups garous géant, il ne m’en fallait pas beaucoup plus. J’ai essayé de sélectionner des réfs de la même période, donc ce sont surtout des modèles V1 bien old school. La peinture aurai pus être bien mieux si je n’avais pas autant stressé à propos du timing, mais ce n’est que partie remise, j’ai tout le reste de la gamme qui attend bien au chaud. Lire la suite

Aventures en plomb

Après le run des tokens post-apo, j’me colle un défi deadline dont j’vous ferai la surprise après la prochaine convention, mais entre les deux j’ai réussi à plier mon stock de Lead Adventures pour Frostgrave et Mordheim. J’ai bien entamé le stock que j’avais accumulé pour ce projet, je crois qu’il ne me reste que quatre ou cinq solos, quelques monstres et une énorme bande de peaux vertes GW de 92. Mais ça c’est le futur, voyons déjà ce qui est terminé (et donc plus à faire!).

Un peu de tout mais que des humains, de quoi monter diverses expéditions mais aussi peupler un village de jdr. Les tentatives variées en termes de techniques offrent un rendu dépareillé, mais vu qu’il n’y a pas vraiment de notion de groupe ici, ça ne pose pas vraiment problème. J’apprends toujours à maitriser des couches liquides sur bases blanche, et si la question du pouvoir couvrant et moins épineuse, je me galère encore bien quand à la saturation de certaine teinte, et la gym mentale de l’enchaînement des couches sans quoi on s’expose à des déconvenue chromatique m’arrache encore des grimaces réflexive. Lire la suite

Token express

Derrière ce titre peu inspiré se cache un mini stress à base de deadline et de bidouillage. Explication: la semaine dernière je me suis inscris à un petit tournoi d’Eden, mon premier pour ce jeu. Du coup un poil de planification vu que c’est très axé compo, et que chaque point doit être rentabilisé, un peu comme à X-Wing, pas trop comme à 40k. Et là je relis mes objectifs spécifiques, et je me rappelle que si je ne les ai jamais testés, c’est parce qu’il me fallait bricoler un peu avant. Du coup j’me retrouve avec un petit peu de boulot, un brin serré niveau timing, tout comme j’aime.

Au programme du token et du monstre errant, de la récup et des lavis. Tout ça plié en quelques sessions, cinq jours avant ma deadline, je suis soulagé… Lire la suite

Dans le blanc de l’œil 

Bon après un été bien aléatoire et une rentrée des classes hasardeuse, je me remets tranquillement à peindre de la fig. et pour une fois pas de contrainte de quantité ou de deadline, je me suis bien fait plaisir en prenant mon temps.

En zonant sans objectif sur le bon coin je suis tombé sur une offre à laquelle je n’ai pas pu résister, des Fimirs Forge World pour environ vingt brouzoufs. Des figs dont je rêve depuis leur sortie, mais faute de réelle utilité et de tarif FW prohibitif, je n’avais jamais franchi le pas. Vendeur au poil, expédition soigné, gravure résine impressionnante, plus qu’à faire chauffer les lavis…

Superbes figs sur lesquelles j’me suis bien régalé. Gros dilemme toujours pour savoir quoi choisir, anciennes ou nouvelles réfs, mais ce coup ci l’occasion était parfaite. Je prendrais sûrement le héros plus tard, surtout si FW présente d’autre modèles, genre Dirach ou Meargh (et dans mes rêves les plus fous des Zoats). Lire la suite

Le sous sol du sous monde

Grosse prise de retard dans les pronostics, due en partie à des délais de livraisons waylandesques, et à une organisation GNistique chaotiques. Du coup moindre post pour cette avancée mineure, mais que je suis heureux d’avoir bouclé avant la reprise des cours et la traditionnelle dégradation météo qui l’accompagne. Faire de l’aérosol et du pigment sous la flotte c’est pas mon rêve.

Donc à défaut d’avoir fait les bâtiments, j’ai fini les quatres plateaux SF indus pour jouer dans un futur ou les donjons sont en métal corrodé. Quatres plaques de MDF, 60×60, quatre tables pour Eden ou une pour Shadowinquisimunda. Des chutes de liège, de dépron, de grille et grillage fin, quelques socles carrés et des punchboards de jeux de plateaux divers. On oublie pas de texturer un peu avec différents sables pour un rendu moins propre.

Ça se base à la bombe avant de venir saloper tout ça à grand renfort de rouille et d’oxydation. Je suis parti sur un fond bleu gris pour rappeler le vieux Necro et les bâtiments 40k de mon enfance. Lire la suite

Cthulhutistes

Une petite bande de sectateurs à tronche de poulpe par Midlam Miniatures, un des mystérieux KS oubliés qui font du facteur une sorte de père Noël surprise en mission secrète pour égayer ton routinier quotidien. Ou qui te font questionner ton rapport à une quelconque forme de nécessité dans l’accumulation du plomb.

Je n’ai pour l’instant aucune utilité pour cette équipe, mais ça peut servir à tout et n’importe quoi. Une secte de méchant en jdr, des mutants dégueux à Mordheim, presque une expédition à Frostgrave, des figs un peu passe partout bien dans le thème du projet (bordel je supporte plus ce mots maintenant) donjons.

Tout ces regards vifs et ces sourires clinquants, c’est pas une équipe de gagnants ça!?! Peint en deux ptites aprèms, base jaune, lavis rouge puis rouge sombre presque au noir, puis un peu d’poussière. On reprend tous les tentacules et la peau au blanc et ptit lavis différent pour chacun (ça m’a coûté mais au final la gravure et les toges sont bien assez unifiées pour faire un ensemble), avant d’travailler tout ces pseudopodes individuellement. Lire la suite