À l’est d’Eden

Parce que moi aussi je peux verser dans le titre bien pourri quand cette vieille garce d’inspiration n’est pas au rendez vous. Et puis c’est de rigueur. Après une petite pause vidéoludique de bon alois suite au marathon hybowardien des trois dernier mois, je n’ai pas pus résister à augmenter mon stock de plomb une nouvelle fois, plutôt que de m’occuper des squelettes du placards.

Quelques potes me tannaient pour que je me colle au jeu post apo tendance, et bien que ce ne soit vraiment pas mon thème de prédilection, j’avoue qu’une petite démo en convention à suffit à réveiller en moi un intérêt particulier. Ok, un jeu de figs  (assez jolies), au format escarmouche, avec un système fluide et une bonne dose de combo, ça réveille des souvenirs émotionneux de quand j’alignais du Wolfen. Et si ça surprend une table de seulement 60×60, en fait c’est plutôt agréable de pas avoir à déménager le salon pour pousser l’bout d’plomb. Bon d’accords, j’mets la main à la poche pour une faction tribale des terres désolées, l’investissement reste raisonnable pour l’instant. Tiens j’ai pas grand chose qui colle du point d’vue décors, va falloir arranger ça!

L’état des lieu pour l’instant, j’en ai quelques autres qui trainent sur l’établi, mais j’viens d’prendre un retard monstre à cause de quelques perles de jeux vidéos (Titanfall 2, Horizon Zero Dawn, et surtout le très bon Vermintide, qui est super bien adapté !).  Lire la suite

7° session, THE END

Aaaannnnd it’s done. Le King Pledge plus les add-ons exclusifs, c’est fait, peint, vernis, ziplocké, dans la boîte! Je vais pouvoir me tourner vers d’autres types de figs, et des projets de tailles plus raisonnable (en attendant les extensions ou les KS suivant), et c’est un grand soulagement de se dire qu’il ne reste plus qu’à jouer…

L’image n’est pas terrible mais tout est rentré. C’est le genre de truc qui fait du bien au moral, trois mois de taf sous les yeux, même si au final ça prend pas plus de place que Cthulhu Wars. Lire la suite

6° session, le début de la fin

Bon en continuant d’avancer tranquille sur le projet, j’ai réussi à faire le tour de tout les solos, héros, alliés, lieutenants et monstres à ma disposition. On dirait pas mais c’est le genre d’étape qui permet d’apprécier l’évolution du boulot, et ça fait pas de mal de se dire qu’on avance vers la sortie. Petite photo de famille de rigueur.

Au menu cette quinzaine, des gens en slip ou en armure, un seul mage et des animaux de compagnies. Lire la suite

5° session, tranquille

Bon alors pour une fois je suis dans les temps, pas de boulot de dernière minute qui font que je dois refaire la photo de classe et que je fini mon post au ptit dèj le lundi avant d’partir au taf. Mais ça veut aussi dire que j’ai pas fait grand chose. En effet après une rechute de console, c’est une crise de Lego qui m’a fait prendre du retard, en parallèle avec pas mal d’heure de jeux aussi (oui parce que c’est bien de peindre mais c’est cool aussi de jouer après). Bref à ce rythme dans deux semaines j’annonce un brush elbow ou un cancer de l’éclairage zénithal pour pas être à court d’excuses, ou je trouve la motiv’ de peindouiller une énième horde de morves vivantes. Enfin pour cette quinzaine ça donne ça de fait qui n’est plus (à faire).

On continue donc sur la lancée des figs bonus qui permettront d’alterner un peu les compos, avec un petit mix de héros/vilains un peu au hasard, tranquillou, en n’hésitant pas à parfois se faire plaisir si le support est agréable. Lire la suite

(Late) Conan encore, 4° session

Une fois n’est pas coutume, je suis à la bourre sur ma maj Conan, mais bon c’était les fêtes tout ça tout ça, et surtout j’ai fini une fig hier soir à minuit, donc photo et post ce matin (on me fait signe que tout l’monde s’en fout…). Donc en terme d’avancées, c’est un peu mieux que la dernière fois, même si j’avoue qu’entre la famille, les bouffes et une rechute de battlefield, j’aurais pus me sortir un peu plus les doigts pour les vacances. C’est pas avec cette attitude que je vais boucler ce projet avant le prochain krakaje moi (fais chier Kingdom Death).

Ça donne ça, j’ai finis mon core set, plus quelques extras. Donc 15 scénars jouables sur 16,  avec des variations possibles. Bon j’avoue je rame maintenant pour peindre des trucs peu voire pas utilisés, genre 45 morts-vivants pour un scénar, ou trouzemille héros alors qu’il faut peser la moindre modification de l’équilibrage d’une partie. Mais je ne lâche pas Conan, même si deux trois bandes de Frostgrave ou Kill Team me font les yeux doux sur l’étagère de l’éternel travail en retard, et je ne parle même pas des plaintes et gémissements des boîtes de conf stocké dans l’indicible abîme du plomb vieux de plus de dix ans.  Lire la suite

Le ptit dèj’ du Seigneur Liche

Le Seigneur Liche s’est réveillé au chemin Falquet, et il est retourné s’coucher sans café et avec un sacré mal de tronche après qu’on s’en soit occupé.

Le week-end dernier nous avons pu jouer l’intégralité de la campagne axée morves vivantes pour Frostgrave. Six joueurs, trois tables, cinq parties par personne dont une grosse finale pour deux jours bien chargés en pex, loot, magie et toute sorte de brutalité.

Pour le matos, une méticuleuse préparation nous aura permis de jouer tout peint, des décors aux figs en passant par le moindre pion objectif, avec seulement quelques proxis, mais là encore que du tout peint à la sueur de notre front. Je sais qu’il y en a certains qui ne seraient pas dérangés de jouer avec une bande constituée de gommes avec des noms marqués dessus (gomme mage, gomme voleur, gomme grosgros…), mais  c’était vraiment le gros kiff de pouvoir attaquer une ronde en sachant qu’on aura tout ce qu’il faut, un chaudron, cinq zombies, un Roi des Goules et quatre trappes, six cultistes et deux spectres, c’est vraiment un rêve de gosse figurinistique et un bon nerdgasm pour qui aime pousser du plomb mis en couleurs avec amour.

le salon plein à craquer de joueurs, de figs et de matos (et de pizzas et de bonbecs, parce que sinon ça fait pas sérieux). Une sacrée mise en place et un peu d’organisation, douze heures de jeu non-stop le samedi et une finale multijoueurs pour nous achever le dimanche, que du bonheur je vous dis… Lire la suite

(Late) 3° session 

Bon désolé je suis un peu en retard, une semaine de conseils de classes et un week-end occupé à défoncer la tronche du Seigneur Liche à Frostgrave m’ont un peu foutu dans les choux. Merci à tout les copains, c’était vraiment génial, je fais un petit post à ce sujet très vite dès que je récup les images (Frostgrave hein, pas les réunions parents profs). Mais du coup l’orga de tout ça m’aura bien collé à la bourre sur Conan. Donc un résultat plus léger, mais qui me permet quand même de jouer quelques scénars supplémentaires.

La photo de famille de la semaine, un héro, des lieutenants et des monstres. Comme d’hab, prises de vues désastreuses jusqu’à nouvel ordre et loot de noël. Lire la suite

Reprise de production (2° session)

Bon j’avais très envie de jouer peint alors j’ai enclenché une vitesse sur Conan. Pas forcément celle de la qualité mais au moins celle de la quantité, à grand coup de peinture à la chaîne et de d’ombrage global. Vite fait mal fait mais fait, comme disait un pote. Du coup j’ai réussi à pondre tout ça sur cette session, et je peux faire tourner six ou sept scénars, ce qui est déjà pas mal.

Désolé pour les photos, en ce moment je m’en sors pas terrible, et j’ai eu beaucoup d’mal à tout faire rentrer (sale frimeur).  Lire la suite

Y’en a un peu plus, j’vous l’mets quand même?

À peine remis de l’arrivée fracassante du barbare qui foule de sa sandale mon établi et ma table de jeux, que le facteur (mon Père Noël quotidien) me fait parvenir un petit colis contenant ma dernière commande Reaper. Je l’avais oublié celle là! Ça tombe bien je suis pas du tout débordé niveau peindouille ces temps çi…

Bon j’essaye d’être un peu raisonnable et de faire mes projets un tantinet dans l’ordre, ça me permet de mieux dormir. Donc j’ai réussi à résister au plastic mou de Conan le temps de finir mon bestiaire en plomb pour Frostgrave. Je crois qu’il ne me manque plus qu’un loup garou pour faire le tour complet des tables de rencontres aléatoires, et je suis assez content du résultat.

Un Gorille mangeur d’homme, on est déjà dans du Conan finalement, et une Bête Éclipsante (sorte de panthère téléporteuse de D&D) qui fera office de Léopard des Neiges. Un calvaire pour les cadrages, l’un étant penché vers l’avant de façon prononcé, l’autre ayant des protubérances tentaculaires orientées au mépris du pauvre photographe amateur. Lire la suite

Conan premier jet (1° session)

Petite avancée de ma part sur le projet Conan, on sait comment ça marche un KS.

On pledge, on est tout émoustillé et on rêve des schémas de peintures idéaux qu’on appliquera amoureusement sur ces ectokilos de figs trotrobellles qu’on à préco. Puis viens l’attente et l’acceptation, on intègre le fait que c’est pas pour tout de suite qu’on va refermer nos doigts potelés de désirs sur le précieux, et qu’en attendant faut bien se mettre un truc sous le pinceau. Alors on prend son mal en patience et on tourne sa palette humide vers d’autres cieux figurinistique. En patientant et désirant la venue d’un age hyboréen dans ma ludothèque, j’aurais eu le temps de boucler les projets Blood Rage, Cthulhu Wars et Dead Man’s Hand, rien que ça.

Au passage je me colle dans Frostgrave et mon projet donjons à donf, et voilà pas qu’en plein millieu du peindouillage d’une nuées de corbeaux (un présage), le barbare défonce ma porte à coup de boîte remplie d’matos et d’heures de jeux en perspective. J’ai craqué, on l’a testé avant d’le peindre, j’le ferais plus, promis juré. Pour moi ça défonce, les approximations de règles se bricolent, et je suis devant un de ces jeux ou je m’éclate même en me faisant passer une branlé. Comme je suis raisonnable, je finis ce que j’ai commencé d’abord (trop de projets inaboutis à cause de nouveaux projets), ce qui nous amène à ce petit retard sur ma production howardienne. Pas grave, il reste bien deux mois et demi, et j’ai déjà fais ça:

Attention, il fait moche alors lumière pourri parce que deadline. Au compteur trois héros, une princesse (en détresse ou perfide, c’est selon), un grogros serpent et cinq torchères.  Lire la suite