Projet Donjons

Ou comment signer pour une infinité de wip alors qu’on avait dit qu’on calmait les arrivées de colis sur la montagne de plomb.

Si on fait abstraction de mon passé figurinistique (plutôt chargé), ce « projet » a commencé il y a deux ans, lorsque j’ai retrouvé mon livre de Mordheim. On a relancé une campagne, monté une table et j’ai peint plusieurs bandes ainsi que quelques mercenaires et monstres de rencontre aléatoire.

Par la suite, une autre campagne, Warhammer JdR, s’est mise en route. Comme j’aime bien avoir des figs, j’ai peint notre groupe de joueurs, qui s’est vite retrouvé à affronter les bandes de Mordheim précitées. De là s’est mise en chantier une collection de diverses équipes des acteurs les plus courants au sein d’un monde medfan générique (si on admets que le vieux monde est un medfan générique, ce que je trouve très réducteur).

On arrive enfin à la dernière phase du projet, l’achat du livre de Frostgrave par mon binôme de jeux. Un Mordheim like rempli de monstres errants, avec du pex. Vendu! On se dit qu’à part le soclage, on doit vraiment pouvoir employer pas mal de matos sur tout ces support, donc naît le « Projet Donjons », même si je suis toujours à la recherche d’un meilleur nom. Une collection de groupes de cinq à dix figs archétypales plus une tripotée de monstres errants en tout genre. Vous le voyez venir le projet interminable?

Le fait de jouer et de collectionner des figurines depuis vingt ans vous amène à stocker un nombre important de choses en tout genre, du style ça peut servir on sait jamais, si un jour je veux me faire une armée de gobs des forêts Citadel de 1992, j’ai déjà trois réfs… Donc une expédition archéologique dans l’étagère de l’oubli pas si éternel que ça, suivi d’un raid sur les boîtes à rabiot, permet de mettre à jour des couches sédimentaires de plomb et de plastoc auxquelles on va pouvoir, enfin (et j’insiste sur enfin), trouver une utilité, et donc une raison valable de sortir les pinceaux.

J’insiste sur l’importance d’un espace de travail bien ordonné…

Mais si on était raisonnables dans le hobby, ça se saurait. On est donc repartis à écumer les quatre coins du net à la recherche de la réf qui le ferait trop grave pour le seigneur liche de mon nœud, et il nous faudrait des hommes bêtes avec lances, armes de base, boucliers, armes à deux mains, baguettes chinoises et brosse à dents… Restez loin d’ebay, au risque de rajouter de la masse au volume de plomb qu’on venait d’alléger, et inversement pour le portefeuille.

Le côté vraiment agréable de ce projet, renforcé par l’aspect old school de Frostgrave, et de pouvoir travailler sur des réfs un peu datées, vous savez celles sur lesquelles on bavait quand un plus grand que nous eu le bon goût de nous filer, l’air de rien, notre premier White Dwarf (ce qui correspond plus ou moins à un pacte démoniaque dont vous n’aviez pas lu les petits caractères). Quelque chose à réveiller en vous le gène « Oldhammer », vous savez ce truc dans votre tête qui vous dit que manger du plomb, ça peut pas vraiment être si mauvais qu’on le dit.

L’autre aspect positif est la grande variété, que ce soit dans les marques comme dans les thèmes abordés. En effet si je table beaucoup sur du GW, je pioche volontiers dans du Reaper, NorthStar, Otherworld ou même Mantic. Et quand je parle de différents thèmes, c’est que ça fait du bien de se dire qu’on ne peint que dix squelettes, pas 5000 points de Comtes Vampires, et qu’après on pourra se lâcher sur un mage ou deux trois trolls pour varier avant de penser aux démons…

D’ailleurs certains pourraient trouver que tout ça, c’est vu et revu, et qu’un peu d’originalité serait bienvenue, mais justement, moi ça me fait un bien fou de revenir aux sources du médiéval fantastique bien générique de mon enfance, des Livres Dont Vous Êtes le Héros, de Donjons & Dragons et des Lego Châteaux Forts.

Bref un défi à remplir quinze vitrines sans avoir l’impression d’aboutir, mais auquel je suis heureux de me coller vu ce qu’il me permet de mettre en couleurs. Même si des tas de gens on dû le faire avant moi, je serais heureux à chaque étape de mon Projet Donjons, et je vous montrerai toutes les photos. TOUTES!

Ol’ Crazy Ad

Publicités