Guerre de gang Esher

Deuxième bande finie, j’hésite entre les Greluches ou les Grognasses vu comment j’en ai sué pour les terminer. Ces figs sont superbes mais un bon calvaire de détails, et j’avais pas très envie de les peindre à la base, donc finitions à l’arrach et photos pourries.

Je suis partis d’un schéma tiré d’une illustration des bouquins (et j’aurais deux ou trois mots salés à sortir sur l’utilisation d’actuellement quatre livres pour jouer!), celle des Wyrd Sisters. Si j’ai su m’en tenir à mon schéma pour les fringues et les guns, c’est partit en cahuètes direct avec les peaux de bêtes et les coupes de punks, technicolor dans ta gueule et tout et tout! Lire la suite

Guerre de gang Goliath

Mon premier gang pour Necro, sachant que je ne sais pas me contrôler et que je suis parti pour m’en taper une tripotée. Du coup je commence dans l’ordre avec ceux de la core box, les Eshers sont sur l’établi.

Je les appelle affectueusement « les Gros Cons », faut se farcir leur stat d’intel’, et il ont quand même pas des tronches de thésards. Les socles reprennent les pigments de ma table dédiée, et j’ai voulu un schéma très classique. Rouge et métaux pour les armes et armures, noir pour le cuir (hooou, z’ont failli porter la moustache), et peaux maladive et pâle du sous monde. C’est peint relativement rapidement, le gang que je veux jouer sera le dernier à sortir (les fourbes Delaques), et j’en ai déjà pas mal en attente. Les petits numéros à l’avant ont pour double fonctions l’identification et l’orientation. Lire la suite

Petits décors 40k

Mais long à peindre bordel. Afin de garnir de façon descente notre table de Necro je viens de me colleter quelques petits objets qui font qu’un décors prend vie. Du coup c’est toujours un peu particulier à peindre, et ce que c’est du décors ou de la fig, ça se traite à la chaîne ou pas, putain je dois ouvrir un pot pour un éclaircissement dont personne n’aura jamais rien à foutre?! Bon ça se fait au final mais c’est pas le même sentiment de complétion que de la fig, et ça rend pas le même volume qu’un bâtiment.

Un échantillon non exhaustif des dites pièces, ça vient de plusieurs sources et comme le reste de la table ça a un peu pris la rouille. Lire la suite

Le sous sol du sous monde

Grosse prise de retard dans les pronostics, due en partie à des délais de livraisons waylandesques, et à une organisation GNistique chaotiques. Du coup moindre post pour cette avancée mineure, mais que je suis heureux d’avoir bouclé avant la reprise des cours et la traditionnelle dégradation météo qui l’accompagne. Faire de l’aérosol et du pigment sous la flotte c’est pas mon rêve.

Donc à défaut d’avoir fait les bâtiments, j’ai fini les quatres plateaux SF indus pour jouer dans un futur ou les donjons sont en métal corrodé. Quatres plaques de MDF, 60×60, quatre tables pour Eden ou une pour Shadowinquisimunda. Des chutes de liège, de dépron, de grille et grillage fin, quelques socles carrés et des punchboards de jeux de plateaux divers. On oublie pas de texturer un peu avec différents sables pour un rendu moins propre.

Ça se base à la bombe avant de venir saloper tout ça à grand renfort de rouille et d’oxydation. Je suis parti sur un fond bleu gris pour rappeler le vieux Necro et les bâtiments 40k de mon enfance. Lire la suite

Traité Inquisitorial 

Pas vraiment le temps de peindre ces (beaux) jours, pas mal de temps en terrasse et la préparation de matos de GN qui me bouffe tout le planning. J’ai réussi à me caler cette petite escouade, mix de Citadel vieux ou pas édité, pour faire une petite Suite Inquisitoriale tranquille. C’est peint comme ça vient sans réinventer la roue, couleurs saturées et noirs teintés, j’aurais dû m’acharner un peu plus sur l’Inquisiteur, mais bon ça fera pour le moment…

Une petite Suite au goût rétro, la réf la plus récente en sculpture doit être le Sniper Ratling, sans compter le tirage Foundry/Warmonger de l’Empirical Absolution & Liquidation Squad, une récente édition de figs jamais sorties chez Citadel. Les échelles partent dans tout les sens mais j’ai essayé d’unifier le tout par les tons des armures, des tissus et de la peau.

Lire la suite

Shadowinquisimunda

Première partie. Sur je sais pas combien, je suis très mauvais en prévision. Bon j’ai pas posté depuis un mois, j’ai quand même bossé, plein de projets dans tout les sens gnagnagna… Grosse session décors, un mois sans faire une simple fig, ça modifie pas mal la temporalité et la notion d’achèvement.

Comme d’hab, photos bien pourries, j’attends impatiemment d’faire une partie pour voir ce que ça va rendre dans l’ensemble. Je bosse sur un plateau en parallèle, et pour l’instant, j’ai finis le gros des kits GW à ma disposition. Le reste devrait être un mélange de rabiots GW et de kits Mantics, ratio quantité/modularité /coûts plus rentable. Lire la suite

Losanges old school

Autant les « règles » de Kill Team pour 40k relevaient du gros foutage de gueule (trois pages qui auraient tenues dans un WD), autant celle de Shadow War viennent d’achever ma rechute rouge et jaune. Pas que ce soit vraiment une révolution, vu que c’est un copié-collé sauvage de Necromunda, permettant de jouer non pas les gangs du sous monde mais les protagonistes plus réguliers du 41° millénaire. Il y a le pour et le contre, pas de phase d’exploration mais des ressources plus équitables et des réfs moins typées cité ruche mais des compos plus variées. J’espère juste un suivi un peu soutenu pour faire varier les six scénars actuellement dispos, encore qu’avec quelques bidouillages on peut adapter tout ce qui est dispo sur le net pour Necromunda.

Bref ça me permet de ressortir les bitz de 40k qui me démangeaient, et même si j’ai déjà de quoi jouer avec mes vieilles armées, j’ai enfin pus m’éclater avec un vieux craquaje e-bay. Un petit paquet de vieux plomb qui me démange le pinceau depuis que je les ai reçus, des Harlequins Eldar bien old school dans leur jus. Ça pique un peu les yeux et c’est tout brillant.

Une douzaine de figs pour essayer de couvrir un peu les options de matos disponibles. Tout un tas d’couleurs flashy sur base blanche, un vrai casse-tête caléidoscopique, plus du doré partout et la dose de gemmes inévitables avec les Eldars. Les réfs proviennent de deux éditions différentes, 88 et 92 il me semble, à vérifier. Les socles sont relativement sobres, les figs sont déjà bien assez chargés comme ça. Lire la suite