Forteresse de Pierre Noire: Héros

Si GW pouvait se détendre un peu sur son planning de sortie insoutenable ça me ferait un peu plus de temps libre, et ça me permettrait d’éviter d’avoir à me justifier en permanence. Mais si j’ai réussi à résister à Silver Tower pour cause d’environnement AoS trop marqué, je ne pouvais décemment pas esquiver Blackstone Fortress. Un Dungeon Crawl full coop qui développe tout un pan inexploité du lore de 40k avec en plus des figs sublimes, dur de faire quoique ce soit d’autre qu’un bon craquage en règle.

Donc dans un premier (et relativement long) temps, je me suis concentré sur les héros, cette belle brochette d’aventuriers intrépides près à explorer les tréfonds obscurs de la forteresse en quête de trésors d’archéotechnologies oubliés gnagnagna random motivations et autres… Une sacrée bandes de potes avec de bonnes gueules à faire pâlir n’importe quelle team d’actionner décérébré des 80s (et ouais c’est un de mes genre cinématographique préféré).

Pour les ptits malins du fond, je m’occuperai des socles une fois l’intégralité de la boîte mise en couleurs. Ces réfs ont un côté un peu flamboyant, et je n’ai pas hésité à bosser des couleurs bien saturées et riches. J’ai aussi tenté de leur donner des dominantes bien distinctes afin de souligner le côté disparate de ce groupe aux origines diverses. J’ai passé beaucoup de temps sur ces modèles (genre beaucoup trop), mais j’avais envie de me faire bien plaisir et de continuer à tester et apprendre des choses, ça en valait donc la peine.

Amallyn Shadowguide, une ranger Eldar (comptez sur moi pour conserver les anciennes terminologies…). Je n’aime pas trop peindre des Eldars normalement, mais en faire un seul m’a permis d’expérimenter des trucs. De belles zones de transition bien smooth, un peu de camo optique reprenant le thème de la Forteresse, et une texture évoquant le velour a l’intérieur de la cape.

Dahyak Grekh, un Pisteur Kroot trop stylé! En fait cette fig est vraiment proche des modèles de bases mais je la trouve super belle. C’est de loin celle sur laquelle j’ai passé le plus de temps, les différents cuirs et la peau m’ont bien occupé, j’ai bossé un paquet de nuances tout dans le frais. La texture du poncho était aussi un essai dont je suis satisfait. Le flingue à reçu pas mal de trompe l’œil pour texturer un peu sa surface.

Rein et Raus, les jumeaux Ratlings qui se jouent en duo. Bon délire avec tout les petits détails qui parsèment ces figs. J’ai opté pour un schéma assez classique pour évoquer un peu le côté militaire des perso, ce qui permettait ensuite de s’amuser un peu avec entre autres un auspex, des night googles, des explosifs divers, un frigo ou un panier de pique-nique.

Ur-025, l’homme de fer, le Robot Impérial. Une fig pas si folle mais qui permet beaucoup de choses et qui au final m’a beaucoup plu. Plutôt que de travailler les surfaces en aplats propre j’ai essayé de rendre une texture très usée et de rajouter des impacts en trompe l’œil.

Espern Locarno, un superde Navigator Impérial. J’adore ce concept, et comme celui ci n’est pas affilié à un capitaine mais possède son propre vaisseau personnel, j’ai voulu bosser sur un côté riche et opulent. Si je suis satisfait du devant, le dos de la fig manque de nuances, un truc à reprendre plus tard (and other lies you can tell yourself…).

Thaddeus le Purificateur, un bon reboot d’Archiconfesseur bien médiéval. Pas trop fan du sculpt mais quand même agréable à peindre. Schéma classique mais ça m’a bien fait marrer de faire une mitre en métal. La robe est usée pour évoquer le côté militant malgré les dorures ecclésiastique prestigieuses.

Pious Vorne, une de mes préférées. La robe de bure et les quelques dorures sont sensées résonner avec le perso précédent. J’ai ensuite tenté de traiter trois noir différents, à savoir l’armure, l’arme et le cuir des bottes et des gants. Ces valeurs sombres sont contrastées par les flammes (avec lesquelles je ne suis pas vraiment à l’aise) et les notes de rouges. Le damier du pagne vient aussi lier les deux acolytes. Le tatouage du front fut un vrai record d’apnée et un bon casse tête aussi.

La frime et le style de Janus Draik, une fig gavé de caractère qui se laisse peindre toute seule. Gros plaisir sur chaque partie, de la coquille en bronze à la mine pleine d’expression. Cette fig pourra servir à de nombreuses autres choses.

À noter que j’ai soclé la plupart en 25mm pour plus de facilité d’emploi dans différents systèmes. Certaines de ces figs sont un must have pour du jdr, d’autres feront sûrement une apparition à Necromunda, sans parler du reste de la boîte qui peut d’emblée faire un Culte du Chaos et même une Killteam ready to play.

Allez on laisse pas tomber la motiv même si c’est loin d’être plié, j’ai envie d’y jouer à ce jeu bordel…

Ol Hoodin Ad

Publicités

9 réflexions sur “Forteresse de Pierre Noire: Héros

  1. Excellent, c’est vraiment magnifique. Des schémas proches de ceux suggérés mais brillament exécutés et avec les petits détails qui tuent (le damier des tabliers des deux monillons ou la coiffe en métal). Franchement bravo, c’est sublime.

    Une question (parce que je me lance sur les miens en ce moment même) : tu as peint post assemblage ou sur grappe ou en « sub assembly » ?
    D’habitude je peins en aillant assemblé en partie mais pas tout (sinon je suis maladroit dans les recoins) mais vu le système de montage de celles-ci je suis dubitatif… Bref, si tu as des tuyaus sur le volet technique je suis preneur.

    Encore bravo.

    J'aime

    • Merci beaucoup, c’est cool que ça plaise autant!

      Du point de vue du montage, j’ai horreur de peindre démonté par souci de cohérence. Je trouve que ça fait pas mal d’efforts en plus et je suis pas très à l’aise de foutre de la colle après la peinture. Donc je monte tout quitte à faire un peu d’acrobaties par la suite.

      Un truc important aussi, les picots interne servent si on clipse juste les figs, si on utilise de la colle vaut mieux les faire sauter, ça permet un joint plus propre.

      Aimé par 1 personne

      • Oui merci. C’est surtout les picots qui m’on ennuyé. Après du fait de la forme des kits la peinture partiellement assemblé dont j’ai l’habitude me parait hasardeuse. D’habitude j’ai juste un bras à ajouter ou qqc comme ça, donc pas de grosses ruptures dans la structure de la figurine finale. C’est vrai que là les kits ne s’y prêtent pas trop.

        Mais quand j’ai vu le Rogue Trader je me demande bien comment peindre sa cape ou son holster une fois la fourrure qu’il a sur le dos en place…

        J'aime

      • Le holster ça passe tranquille, c’est plus les intérieurs des manteaux sur celui-ci et le navigator qui m’on fait galèrer. Bon courage en tout cas, hâte de voir ce que tu va en faire!

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s