Olds orcs never lose it

Ça fait un moment que je n’avais pas pu écrire, la faute à des projets croisés qui se chevauchent et qui font qu’on en finit pas un seul. Mais je suis venu à bout de ces morceaux d’plombs qui remontent du fond des âges. Bon d’accord pas si vieux que ça, mais quand même, je les range avec les Trolls de Pierre dans mon échelle nostalgique à figurines, et j’me suis esquinté les yeux deux décennies sur les pages Heavy Metal avant de m’les offrir. Des Orques GW début millieu 90, Alan Perry et Kev Adams (que du bon) à la sculpture, et j’ai un ptit début d’bande qui me fait bien marrer…

Du coup je vais être obligé de mettre la main sur quelques troopers de la même période pour suivre leurs ordres. J’adore quand j’arrive à m’autobaiser le planning volontairement. Pour la peinture, beaucoup de techniques très classique, mais une vrai remise en question pour les peaux (vertes ici) ou je suis parti de ton blancs et jaunes avant d’assombrir graduellement à grand renfort de glazes et de lavis. Et puis la petite cerise que de s’essayer au bouclier dans la plus pure tradition Warham’, j’crois que je viens d’trouver un nouveau truc qui m’excite bien à peindre (c’est vrai que ça manque! (compteur autobaise 2)).

Un État Major complet. Là je me suis foiré sur les peaux, trop saturé et intense pour ce que je voulais faire, mais la flemme de retaper le taf. En revanche je suis assez content de tout les petits visages rouge et grimaçant, qui font vraiment partie de l’identité visuelle de cette gamme.

Un Orque Noir random et un Servant du Lance Rocs classique, qui fait un très bon soldat du rang. Là je suis un peu plus satisfait des rendus. Je voulais pas trop de rouge sur le premier, maintenant je me rends compte que c’est ça qui manque.

Un Chaman Orque Sauvage et le boss Gorfang Rotgut. J’avais prévu de faire des tatouages au premier mais j’ai eu peur de surcharger visuellement. Leurs peaux sont plus proches de ce que je voulais rendre, j’ai été assez con pour ne pas noter l’enchaînement effectué, service pour le moi du futur (compteur autobaise 3). Gorfang suit le schéma classique parce que des fois ça fait du bien, et qu’en plus celui ci est diablement efficace (avec en prime des couleurs que je pense maîtriser), alors je vais pas m’arracher les poils du pinceau à être original (au prix du pinceau, faudrait pas déconner!).

Et mon ptit plaisir, quand vers minuit tu sens que t’es à l’aise, dans le jus, que les constellations du lavis sont alignées et que la comète du freehand apparaît dans le firmament, tu ne fais plus qu’un avec ton martre kolinski 01… Ou juste qu’en cherchant un peu sur google image (mon meilleur pote après certains humains), tu tombe sur un tuto Heavy Metal plus vieux que toi, par le dieu Mc Vey, avec un step by step pour réaliser des boucliers grimaçant du plus bel effet, et que ça marche (pas forcement du premier coup). Conneries mises à part, c’était vraiment un régal de tenter ça, et je pense en exécuter d’autres par la suite, en espérant que j’arrive à varier tout en restant dans le sujet.
Voilà une ptite bande qui m’a quand même demandée quelques efforts, avec laquelle j’étais censé commencer à clôturer (temporairement) le Projet Donjons pour me tourner vers un univers plus grimm dark et sci fi, mais qui viens de m’ouvrir également une porte vers un petit délire bien rétro qui me démange salement le pinceau (compteur autobaise plus trouze!)

On verra bien si j’arrive à me discipliner (pfff).

Ol Waaaghin’ Ad

10 réflexions sur “Olds orcs never lose it

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s