Retour au donjon

Entre deux phases de planification d’une nouvelle table et la (re)lecture croisé des règles de Necromunda et de Shadow War (sa race maudite le franglais), j’ai trouvé le temps d’aller farfouiller dans ma boîte de projets en cours pour les donjons et j’en ai ressortis quelques trucs dépareillés pour me détendre le pinceau. Donc au programme quelques monstres et villageois variés au ptit bonheur la chance, ça clos pas le stock mais ça avance petit à petit…

Un Crapaud des Alpes de la gamme Frostgrave, un vieux Grell D&D trouvé en occas’ par mon pote, ça fera toujours un monstrotruc démoniaque d’on ne sais où, et un Lycanthrope de chez Reaper. Une peinture très classique mais super agréable après les grosses sessions de groupes Khorne et Harlequin, c’est un peu plus relax que les damiers par millier ou les tas de crânes.

Un  vieux Profond de chez Grenadier, et une crevette Cthulhu truc inconnue, je crois que ça vient d’une gamme Legend of the Five Rings, à confirmer. Encore des proxy mobs à tout faire, notamment hanter les égouts de Breeding Pit. Le truc avec ces deux rèfs, c’est que je n’est aucune foutue idée de la façon dont elles ont pu entrer en ma possession. Elle sont juste là, c’est tout…

Deux étagères Mantic qui attendaient que leurs livres soient mis en couleurs, et deux Marchands Lead Adventure, ça prépare le terrain pour un petit cadeau que je viens de m’offrir, on en reparlera. Le schtroumph et un Snotling reçu en cadeau bonux avec une commande Warmonger. Comme j’avais un Génie mais pas de lampe, je le vois comme la version impuissant qui trimballe lui même sa lanterne en attendant que quelqu’un la frotte pour qu’il récupère son pouvoir (ce n’est pas sale).

Et pour finir ce magnifique Dragon Zombie GW qui me regardait tristement du fond de l’atelier depuis des mois. Une peinture très classique comme tout le reste, pour cette gravure vraiment belle. Je trouve que c’est le seul dragon de cette période Citadel qui vaille le coup, tout les autres ont l’air d’asticots à pattes qui font « COUCOU ». Bon d’accord, celui ci aussi effectue un salut nonchalant et amical de la patte antérieure, mais au moins il arbore fièrement une cage thoracique et un bassin fonctionnels.

Petite avancée détente et multi-gammes avant de plonger dans un monde de métal corrodé et d’armes à feu peu fiable.

Ol Zonin Ad

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s