Les Légendes de l’Ouest, 2° partie les bandes

Bon après une session chargée en pouics de décors et autres innocentes victimes collatérales, il était temps de passer au cœur du projet, les protagonistes. Des durs à cuire, tannés par le soleil et plus solides qu’un clou d’cercueil. Fini les pieds tendres, les foies jaunes et les bystanders, on va laisser parler la poudre.

Je ne sais pas si ça saute aux yeux mais j’ai resoclé l’intégralité de ces figs en 20mm (les civils aussi), au lieu des 25mm réglementaire. Plusieurs raisons à ça, déjà je trouve que ça correspond mieux à l’échelle des figurines, ça réduit un peu le temps passé dessus, et surtout c’est beaucoup plus pratique pour les positionner sur le board. En effet les petits socle passent mieux l’embrasure des portes, se collent plus près des murs ou des couverts, et tiennent à deux côte à côte sur les boardwalk des villes de l’ouest. Et ça n’impacte en rien le gameplay, j’ai vérifié.

Pour la peinture, déjà c’est un peu étrange de se retrouver devant cette série de petites figs (true 28mm), toutes métal et monobloc. En général je sous couche une bande en différentes couleurs, en fonction de leur dominante respective. Puis je base toutes les peaux, en incluant des légères variations, avant de travailler chaque fig individuellement. Pour les couleurs, je cumule des docs comme d’hab, ici films mais aussi bandes dessinées, en prenant soin de saturer un peu mes couleurs pour faire ressortir les figs du décor. Je fais d’abord toutes les bases afin de vérifier que le schéma et les accords fonctionnent, puis ombrages et éclaircissements de bas en haut. Ensuite je finis par faire les yeux pour toute la team, vernis puis soclage en série.

Il me manque trois bandes qui doivent arriver sous peu, je mettrai à jour, promis.

Les Hommes de Loi. Le shérif est comme sur la boite, le schéma claquait trop pour tenter autre chose. Je trouve chaque fig de la gamme DMH pleine de personnalité, celles-ci en particulier. L’adjoint à gauche est clairement irlandais, le marshall est plein d’assurance et je vous laisse trouver le Colonel Sanders

Les Honnêtes Citoyens prêts à défendre leur propriété. Menés par un mystérieux étranger, on dénote quelques têtes connues. J’ai honteusement piqué l’idée de ´Ye Ol’ Luke sur un autre blog, sorry. Dommage que le roaster particulier de cette bande soit difficile à gérer dans plusieurs scènes.

Les Filles de l’Ouest. Pas les plus fines gravures mais des choses intéressantes à faire en peinture.

Les Pinkertons, menés par le terrifiant… Yves Montand (allons galinette!). C’est la seule bande que j’ai peinte à la chaîne, afin de renforcer la cohésion des dusters et des plaques, avant d’individualiser les visages et les chapeaux. J’aime beaucoup celui qui dégaine, mais je regrette un peu les posings trop statiques.

Les Indiens Renégats, la bande axée CAC. Le bon moment pour relire l’arc navajo dans Blueberry, et donc une pensée pour l’immense Jean Giraud.

Les Bandidos/Banditos. Plus ou moins la bande préférée de tous mes adversaires, menée par la fig de Tuco qui après peinture ressemble plus à Gian Maria Volonté, qui est tout aussi classe. Leur règles spé « a fistful of gun » est une des plus énervantes du jeu.

Les Hors-la-Loi, prêts à piller toutes les banques de la région. Je suis très content de la veste en mouton retourné du gros barbu. De toute façon les gros barbus c’est cool.

Et deux portes flingues qui traînaient tout seuls, comme ça vous aurez TOUT vu.

Au final, le pari valait le coup, ce jeu est génial. Simple mais pas simpliste, fluide et très dynamique, narratif au point de se croire dans un film, c’est une réussite, d’autant que la VF de Tomahawk Studio et supérieure en qualité à l’originale.

C’est rapide et très immersif, avec le coté narratif que j’apprécie de plus en plus dans mes parties. À savoir que le fluff autour du jeu, j’adore, j’en bouffe à toutes les sauces, mais si l’histoire se déroule pendant la partie, au fil de nos jets de dés, c’est encore mieux que de lire un bouquin ou de mater un flim. Je m’éclate même si je perds!

Je ferai un post avec des archives de parties à l’avenir, afin de retranscrire toute l’ambiance hollywoodienne de cette super expérience ludique.

Ol’ Shootin’ Ad

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s