Les Légendes de l’Ouest, 1° partie les accessoires 

Cette fois-ci un projet bien plus récent, que je viens à peine d’achever et que j’ai le plaisir de faire tourner à plein régime.

Après avoir bavé des heures durant devant le catalogue de 4ground, j’ai mis la main sur le livre de règles de Dead Man’s Hand. Le thème éloigné de mes préoccupations habituelles me taraudait bien, les règles on fini de me persuader, je m’y mets. A fond.

Alerte krakage!

Mais attention, pour une fois un krakage raisonné. Non pas que je vais restreindre mes achats, mais je vais me concentrer un peu pour organiser ça de façon efficace. Donc je commence par une semaine de réflexion et de planification de ma future collection. Si je fais ça, c’est que je sais par expérience qu’il peut être frustrant de jouer à un jeu trop vite, avec par exemple des figs non soclées, une table pas finie ou des trucs qui manquent.

Un peu risqué sans tester le matos, mais je me suis frotté à assez de systèmes pour pré-sentir que celui-ci va beaucoup me plaire. Vous inquiétez pas, ça va bien se passer…

Dans la liste des courses, on a:

-les bandes, je voulais me restreindre à quatre mais j’ai raté mon coup. Du coup c’est la totale des dix avec des renforts, il m’en manque trois et ce sera réglé.

-les bâtiments, que j’ai achetés dans l’ordre des scénars au fur et à mesure, et avec les meubles qui vont dedans. Si 4ground c’est cher, c’est en revanche plus rapide que du fait main et d’une qualité exceptionnelle.

-les civils et le bétail, ben oui on joue pas dans une zone de guerre, on escarmouche en ville alors c’est bien pour rendre l’ambiance. De plus certains servent beaucoup en fonction des objectifs ou des événements aléatoires.

-la végétation et les objets qui traînent dans les rue, juste les bâtiments ça rend un peu cru, il faut meubler tout ça pour qu’on y croie et pour obstruer les lignes de vue. Cactus, arbres morts, caisses, tonneaux et sacs de grains.

-la table dédiée, avec tapis vert intégré pour accueillir les cartes, les dés et les pions. Ça fait longtemps que j’ai ça en tête et c’est l’occasion idéale. Je pense d’ailleurs en faire pour d’autres jeux.

Après une semaine de prévision budgétaire erronée et de scrolling intense à la recherche de la réf idéale et du frais de port le plus avantageux, je me lance. Un peu de bâtiments et surtout, je commence par les civils, le bétail et les petits éléments de décors. En fait je mets les bandes en dernier dans le planning et je bosse d’abord sur tous les accessoires que j’ai pris l’habitude de faire au dernier moment, en général trop tard. De cette façon je suis sûr de tout avoir sous la main dès le début et de vivre des parties comme j’aime du premier coup.

Donc présentation d’un peu de tout, je fais l’impasse sur les bâtiments 4ground, tout le monde les connait.

Quelques civils Northstar, des caisses et un chariot 4ground, des sacs de grains Renedra, et des tonneaux Supreme Littleness, super bon marché et qui matchent avec les éléments mdf découpe laser.

Quelques honnêtes travailleuses et un client de Knuckleduster, les draps des lits 4ground sont en sopalin trempé à la colle à bois dilué, peints une fois sec. Pareil pour le chariot précédent. Les gangs de DMH pourraient bien être distraits si l’une de ces donzelles montrait ses atours au balcon (j’invente rien il y a une règle pour ça).

Un notable, un condamné et son bourreau, puis les banquiers et leurs sacs de monnaie. Tous serviront dans les scénars du premier district, et franchement c’est agréable de pouvoir dire « attend j’ai exactement la fig qu’il faut pour ça »

L’indispensable diligence et son équipage. Elle sert au cours de pas mal de scènes, je peux la séparer des chevaux et des cochers pour la garer et en faire un couvert.

Des chevaux Northstar, le reste provenant d’une boite Pegasus Hobby assez ardue à se procurer. Les cochons ont une fâcheuse tendance à s’échapper de l’enclos (une autre règle des événements aléatoires).

Deux sets de cactus Pegasus Hobby, là aussi petit marathon d’internet, cette marque est très mal distribuée. Les socles sont en chutes de mdf, ne jetez rien mais vous le savez déjà.

Des arbres secs fait avec du vrai thym de la vraie Provence, ramassé à la main. Pratique, même pas besoin de les peindre.

Quelques aimants pour intervertir les devantures correspondantes aux différents districts, cinq minutes de Photoshop et c’est plié.

Des poteaux télégraphiques, toujours en mdf laser cut, le but étant d’unifier tout les éléments. Les tumbleweeds qu’on voit sur certain socle sont des lichens séchés dont je fais une petite boule avant de la fixer par une pointe de colle.

L’intérieur de mon saloon, la population n’étant nullement dérangée par les fusillades régulières. Un truc me chafouine, il faut que je bricole des boutanches et des godets pour combler le bar et les étagères.

La table dédiée. Contreplaqué et tasseau, tapis vert, colle à bois/sable/peinture/eau pour la surface de jeu, touffes de flocage et lasure pour un beau finish. Un après-midi de taf si vous avez bien planifié le matos et qu’un super pote vous file un coup de main.


Et pour finir, les réglets de mouvement, j’ai piqué l’idée sur un forum mais je ne sais plus où, sorry. Les pions d’initiative qui permettent de remplacer avantageusement les cartes sur le board. Si vous jouez comme moi à X-Wing, vous devriez avoir des tokens en rab. Et j’ai poussé le vice jusqu’à obtenir des dés aux bonne couleurs. Perfectionniste à fond, je peins le dessous de mes socles (nan j’déconne).

Et pour finir ça rend ça pour le troisième district, et c’est un jeu que j’ai pu faire tester à une dizaine de personnes, dont des non figurinistes. Je vous laisse imaginer le nombre de BO parfaites pour accompagner ce jeu où, si on ne statégise pas à mort, on se paye quand même un bon film hollywoodien au rythme des actions effrénées.
C’est la première partie d’un projet mené sérieusement, avec seulement quelques incartades du pinceau vers Frostgrave, ce qui me permet d’être très satisfait du résultat en seulement quatre mois. En tout cas j’adore ce jeu et je n’arrêterai pas de le répéter de sitôt.

Ol’ Buildin’ Ad

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s